Association d'Aide aux Victimes de France
Section d'aide aux victimes de violences domestiques

Cercle vicieux des violences domestiques

Qu’est-ce que les violences domestiques ? 

Les violences domestiques sont des violences physiques, psychiques, sexuelles ou financières perpétrées au domicile de la victime et mises en oeuvre par un membre de la famille ou toute autre personne vivant sous le même toit. 

Les violences physiques ne sont pas normales ! Si cela vous arrive, vous devez fuir cette environnement.

À quoi correspondent le cercle vicieux des violences domestiques ? 

Le cercle vicieux des violences domestiques est un phénomène complexe et répandu qui affecte des millions de personnes dans le monde entier. Les violences domestiques peuvent prendre de nombreuses formes, notamment la violence physique, verbale, psychologique et sexuelle, et peuvent être perpétrées par un partenaire, un membre de la famille ou toute autre personne vivant sous le même toit.

Ce cercle vicieux se caractérise par un cycle répétitif de comportements abusifs, suivi d’une période de calme, puis de nouveaux comportements abusifs. Les personnes qui subissent des violences domestiques peuvent être prisonnières de ce cycle pendant de nombreuses années, souvent sans savoir comment en sortir.

Le début du cycle est souvent marqué par une tension croissante, suivie d’une explosion de violence physique ou verbale. La personne abusive peut présenter des excuses, des promesses de changement et des démonstrations d’affection pour tenter de dissimuler ses actes. Cette phase est souvent suivie d’une période de calme, durant laquelle la personne abusive semble se calmer et la victime peut se sentir soulagée et en sécurité.

Les différentes étapes du cercle vicieux 

Phase #1 : L’escalade 

L’agresseur met en place un système d’emprise sur la victime. C’est-à-dire que l’agresseur exerce des pressions psychologiques sur la victime. Cela va amener à l’isoler et à avoir totalement le contrôle sur elle. 

Phase #2 : L’explosion 

L’explosion correspond aux épisodes de violences domestiques qui peuvent être diverses :

  • Physiques : coups, tortures
  • Psychiques : humiliations
  • Financières : contrôle des dépenses et revenus de la victime 
  • Sexuelles : violences sexuelles, absence de consentement

Phase #3 : Le transfert 

Le transfert correspond à l’étape où l’agresseur va minimiser les violences subies par la victime. En effet, il ou elle portera la responsabilité des violences sur son ou sa partenaire. La victime va donc se sentir responsable de la situation.

Phase #4 : La « Lune de miel »

Enfin, la lune de miel, l’agresseur promet un changement, de faire des efforts, qu’il ou elle ne recommencera plus. De ce fait, la victime lui donne une chance, lui apporte son aide, constate ses efforts, change ses propres habitudes.

Cependant, puisqu’il s’agit d’un cercle vicieux, ce schéma va se répéter, l’agresseur recommencera à être violent envers la victime, lui fera croire que c’est elle qui est à l’origine de ses blessures en lui rejetant la faute dessus. Les violences, dans le temps, seront de plus en plus graves et douloureuses. 

En d’autres termes, la tension recommence à monter et le cycle de violence se poursuit. Avec le temps, la violence peut devenir plus fréquente et plus grave, tandis que la victime peut devenir de plus en plus isolée et dépendante de l’agresseur. Les victimes peuvent éprouver de la honte, de la culpabilité et des peurs, ce qui les empêche souvent de demander de l’aide ou de quitter la relation abusive.

Ce n’est pas de votre faute ! 

Il est important de comprendre que les violences domestiques sont un comportement choisi par la personne abusive, et non un problème de colère incontrôlable. En effet, ce n’est pas de votre faute si votre agresseur vous a frappé. Vous n’y êtes absolument pour rien même s’il vous fait croire le contraire.

Il est important de bien comprendre cela, vous devez vous protéger. 

Les violences domestiques ne doivent en aucun cas être subies, sous quelque forme que ce soit, et il est important de faire appel à des professionnels pour obtenir de l’aide et mettre fin à ce cycle vicieux.

Où trouver de l’aide ? 

Les victimes de violences domestiques peuvent trouver de l’aide auprès d’organisations spécialisées, telles que :

  • Des centres d’aide pour les femmes,
  • Des centres d’appel d’urgence,
  • Des groupes de soutien et des professionnels de la santé mentale. 

Il est important de reconnaître les signes de violences domestiques et d’encourager les victimes à demander de l’aide et à quitter la relation abusive dès que possible.

N’hésitez pas à en parler à vos proches, même si cela est compliqué vous pouvez y arriver. Ils vous aideront dans les démarches à suivre afin de vous sortir de cette situation. 

Vous pouvez aussi porter plainte en ligne : porter plainte en ligne contre le cercle vicieux des violences domestiques.

Que faut-il retenir ? 

En conclusion, vous devez savoir que vous n’êtes pas seul, de nombreuses personnes vivent malheureusement ça au quotidien et il est important de sortir de ce cercle vicieux. 

Ne pensez pas que votre agresseur va changer, il ou elle va malheureusement recommencer.

Photo de Patrick Kloepfer en fauteuil roulant
guillemets
guillemets

Patrick Kloepfer

Président d'honneur de l'AVF

“Vous pouvez compter sur l’Association AVF pour vous épauler. Bon courage à chacun ! “

Pour toutes vos questions l’Association AVF est là pour vous répondre du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00